Synthèse: Evaluation des risques de corruption dans l’octroi des titres minier a Madagascar

March 2020

corruption in Madagascar

Madagascar est un pays à fortes potentialités minières qui intéresse de nombreux investisseurs. Le secteur minier est de ce fait hautement stratégique, et devrait constituer un pilier de l’économie malgache. Les retombées des exploitations minières devraient bénéficier à l’ensemble de la population, à commencer par les communautés installées aux alentours des sites d’exploitation minière. Malheureusement, les effets positifs générés par le secteur sont encore limités, et la forte prévalence de la corruption qui y sévit constitue l’une des principales causes de cet état de fait.

Dans le cadre de sa mission de lutte contre la corruption, doublée par la promotion de la transparence, de l’intégrité et de la redevabilité à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la société, Transparency International – Initiative Madagascar (TI-MG) met en œuvre depuis quelques années une approche sectorielle destinée à déraciner la corruption à sa source et à opérer un changement des comportements et des pratiques. La démarche repose sur la recherche-action combinée à des actions de plaidoyer auprès des décideurs et des acteurs sectoriels, le tout couplé avec une stratégie de mobilisation citoyenne et communautaire visant à impliquer l’ensemble de la société dans la lutte contre la corruption.

C’est dans cette optique que TI-MG, avec l’appui de Transparency International Australie, s’est lancé depuis 2019 dans l’assainissement du secteur minier à travers le programme « Accountable Mining » (AMP). Ce programme visant à lutter contre la corruption dans l’octroi des permis miniers comporte une phase de diagnostic et une phase de plaidoyer actif pour le changement. Le présent rapport consacre la fin de la première phase et présente les vulnérabilités et risques de corruption identifiés dans le processus d’octroi des permis susmentionnés. Il marque aussi le début de la seconde phase car TI-MG entend militer pour la mise en œuvre des solutions et recommandations exprimées dans le présent document.